ELLES [COLLECTIONNENT] DES MONDES [2009-2011]



Correspondance photographique réalisée avec l'artiste Catherine Tremblay (Montréal)


Projet conçu en 2 étapes :


- 18 photographies réalisées entre septembre 2009 et janvier 2010


  1. -104 photographies réalisées à raison d'une image par semaine / par artiste au cours des 52 semaines de l'année 2011.



L’intégralité de cette correspondance est disponible sous la forme d’un livre, publié aux Éditions du Renard.


Détail.

[Automne 2009] Alors que nous étions toutes deux étudiantes à la maîtrise en arts visuels et médiatiques à l’Université du Québec à Montréal, nous avons pu constater que fréquemment, bien malgré nous, les gens nous confondaient. Au-delà de la ressemblance physique – qui est somme toute inexistante –, il est vrai que nos démarches artistiques s’avèrent complémentaires... et nos expériences de vie étrangement rapprochées. Dans les premiers temps qui ont suivi notre rencontre, nous étions souvent envahies par une impression mutuelle de déjà- vu, comme si nous avions jusqu’alors mené nos existences en parallèle.


À l’époque, Véronique s’apprêtait à passer quelques mois en France dans le cadre d’un échange étudiant. Catherine ayant vécu une expérience similaire un peu auparavant, nous avons pensé profiter de la distance pour essayer d’anticiper cette sensation perpétuelle de déjà-vu.


Revisitant les clichés réalisés au moment de son séjour, Catherine a sélectionné une série d’images de lieux ou de gens qui s’étaient alors trouvés sur son chemin. C’est ainsi que Véronique a commencé à photographier ces photographies à l’intérieur de son histoire à elle, cherchant du bout des doigts une correspondance entre ces différents espaces-temps, entre le présent et l’absent : une manière de valider des résidus de souvenirs, de confronter deux mémoires pour arriver à créer de nouveaux espaces, fictifs.


[Hiver 2011] Après un bref retour à Montréal, Véronique est finalement repartie en France pour y rester. Devant le manque à combler quant à cette collaboration artistique récemment entamée, nous avons décidé de profiter de l’occasion pour poursuivre l’exercice, en renouvelant ce sentiment de déjà-vu au présent, à même notre quotidien. Suivant le même procédé photographique qu’antérieurement, nous nous sommes expédié, chaque semaine, une image captée au hasard de notre vécu et de nos occupations. Toujours, nous avons accompagné ce cliché d’une courte phrase nous permettant une certaine forme de mise en situation. Dans ce jeu, une seule règle était imposée : tous les dimanches, nous devions nous restituer l’image reçue, mais incorporée à notre univers respectif – et ce, peu importe la monotonie ou le manque d’exotisme que portent en eux certains jours.



LES ÉDITIONS DU RENARD










Détail.

VÉRONIQUE BÉLAND   [ projets ]   [ biographie ]   [ démarche artistique ]   [ cv ]   [ nouvelles ]   [ contact ]